Introduction

La dernière fois je vous ai parlé des cinq principales leçon que j’ai apprise grâce au développement de mon visual novel. Aujourd’hui je vais vous montrer l’évolution du projet. Cet article vous permettra d’en apprendre plus sur le jeu, mais sachez que je ferais un vrai article de présentation un peu plus tard sur ce blog !

Le jeu en 2015 :

Résidus de ma fiction Skyrock

À la base mon jeu était très différent de comment je le présente actuellement. Ce que je voulais faire c’était un petit otome game avec mes personnages issus de ma fiction « Prélude aux Ténèbres ». C’était le nom de ma fiction originale que je postais sur Skyrock à l’époque xD… Vous pouvez voir des résidus de mes histoires ici et ici (ça date de mon adolescence, je présice). Avant, en plus de dessiner j’écrivais énormément d’histoires et de textes pour m’évader. Alors forcément oui, le visual novel était quelque chose qui a fini par attirer mon attention.

Dir - Dessin traditionnel Kokoreth
Kadaj- Kokoreth, dessin traditionnel

(Dessins d’époque de mes personnages très appréciés.)

Certains de mes personnages avaient la côte, donc je me disais que ça aurait été marrant de les draguer dans un petit jeu… Sauf que… J’ai voulu en plus de garder les même personnages, garder le même univers ! Du coup il fallait que je présente l’univers et les enjeux, tout ça. Pour que les nouveaux venus ne soient pas trop perdus… Et j’ai même réinventer certains personnages pour qui colle au jeu ! Je n’avais pas changé leurs personnalités, juste retravaillé leurs histoires et passés.

Mes inspirations

Comme vous l’avez peut-être (pas) compris, j’ai très vite abandonné l’idée pour partir sur un autre concept. Je lisais beaucoup de « Livres dont vous êtes le héros » (du moins des bouquins dans ce style là). J’aime aussi beaucoup les RPGs comme Mass Effect ou Dragon Age, là où nos choix ont des conséquences. Je trouve que ce genre de jeu est très agréable à rejouer et j’aime bien quand on est pas obligé de jouer le personnage « gentil », mais qu’à la place on puisse choisir d’être un crevard ou pas. Dans Skyrim ou Fallout, j’aime aussi beaucoup le fait qu’on a plusieurs façons de terminer la plupart des quêtes. Il n’y a pas de meilleure ou mauvaise façon, l’option est là pour permettre le « jeu de rôle ». Par exemple dans un FF qui se catégorise comme « jeu de rôle », au final on a pas vraiment de choix. On se contente de suivre l’histoire et jouer le rôle qui nous incombe.

Star Ocean 3

Pour mon jeu, l’idée n’était pas de faire un « Skyrim du pauvre », mais plutôt reprendre ce concept de choix. Chaque choix a une conséquence plus tard, que ce soit sur l’aspect affinité avec les autres personnages ou histoire. J’avais vraiment mis l’accent là dessus en reprenant l’idée des « Privates Actions » (lien anglais) de Star Ocean… Sauf que j’avais eu les yeux plus gros que le ventre et je voulais en faire plus et toujours plus. Du coup j’ai finis par faire une overdose de mon jeu. Et j’ai décidé de le mettre en pause…

Le jeu en 2018 :

Ça faisait un peu moins de deux ans que je n’avais pas touché au jeu. Je l’avais abandonné dans un tiroir en fait ahaha. En parlant avec d’autres créatifs et jeunes de mon âge de l’époque (lol), j’ai fini par retrouver de l’intérêt pour mon jeu. Mais cette fois, j’ai pris mon temps pour réfléchir ce que je voulais faire. J’ai vraiment débuté la reprise du jeu en 2019, date où j’ai recommencé la conception de 0 en étant plus logique dans ma façon de travailler (je l’explique plus en détail sur cet article).

Le jeu en 2019 :

Fonctionnalités du jeu désirées

  1. Un jeu en plusieurs parties dont chacune représente une année de la vie de la protagoniste, Alice. Elle était en dernière année dans la première version et devait passer son diplôme de magie. L’histoire et le « background » étant trop important pour être ignoré, j’ai revu ma façon de diriger l’histoire.
  2. Ajout de « gameplay » : De base le jeu était juste un « Livre dont vous êtes le héros » – like. Maintenant c’est toujours le cas, mais il comporte des passages d’explorations où moults secrets seront à découvrir. Il sera aussi possible de ramasser des objets sur le décors. Je me suis inspiré du système d’Amour Sucré pour l’exploration.
  3. Possibilités de Ren’py : C’est mon moteur de jeu. Certaines idées que j’avais ont dû être mises de côté soit parce que le moteur ne le permettait pas ou soit parce que je n’arrivais pas à le coder. J’ai dressé une liste de ce qu’il était possible ou pas de faire.
  4. Rejouabilité : Je voulais que le jeu puisse être rejouer plusieurs fois. (Histoire, secrets, embranchement etc…).
Capture d'écran d'un décors d'Amour Sucré
Amour Sucré : Il faut cliquer sur les petits "cœurs" pour avancer dans le sens désiré (ancienne interface).
Un exemple de décors servant à l'exploration dans mon visual novel.
Le rendu de l'exploration (visuel non définitif) dans mon jeu.

Le jeu en 2020 :

En 2020 j’ai démarré les dessins des décors et je crois que c’est tout ce que j’ai fait. J’étais en formation à ce moment là et j’avais pas mal de choses à faire (y compris un stage + covid tout ça tout ça…) donc mon jeu était un peu au ralenti.

Le jeu en 2021 :

J’ai commencé à coder le jeu et en deux mois j’avais fini de coder la partie 1. Depuis, il est en phase de test et corrections. J’ai trois amis qui m’ont proposé leur aide pour tester mon jeu et me faire leur retour. Ce qui est bien, c’est que même si je fais juste tester mon jeu j’ai quand même des retours sur l’aspect global du jeu et de l’histoire. C’est motivant dans un sens.

Actuellement j’ai terminé les sprites. Je vais bientôt commencer le travail sur les illustrations, puis ce sera au tour de la partie « extras/mise en scène ». Et enfin tout recommencer le même cycle pour la partie 2 du jeu.

Des sprites de mon jeu sur un décors issu lui-même du jeu
Quelques sprites issus de mon jeu. (visuels non définitifs)

Conclusion

Comme vous voyez, mon ignorance et ma précipitation m’ont fait perdre beaucoup de temps ! Mais j’ai également beaucoup appris. Si je pouvais vous donner un conseil avant de vous lancer dans votre jeu. Réfléchissez bien à ce que vous voulez faire et renseignez vous sur tout ce qui y touche. Prenez bien le temps de bien tout préparer avant de vous lancer dans la production !

J’espère que cet article vous aura plu ! Si vous êtes intéressé par mon jeu, sachez que je vais sortir une démo jouable gratuite du chapitre 1 avant la fin d’année. En attendant, gérer le blog et continuer de faire des vidéos pour aider les artistes prends du temps. Je fais ça sur mon temps libre parce que ça me plaît, mais si vous souhaitez plus de contenu gratuit, merci de penser à faire un don sur mon ko-fi ! Vous pouvez aussi acheter un article dans une de mes boutiques Gumroad et Redbubble ! Ou sinon, vous pouvez tout simplement partager cet article sur les réseaux sociaux. N’importe quel type de soutien me touche énormément, merci à vous !

Et aussi merci de m’avoir lu, je vous fait de gros bisous et vous souhaite de très beaux dessins !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.